Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2018

Père et fille

 

2017-10-025.jpg

Quand un père et sa fille expérimentent ensemble, cela donne ...ça !

Et ça, ça demande du courage, de la vulnérabilité, de l'écoute, de l'ouverture des sens, de la simplicité.

Et ça amène de l'authenticité, des moments intenses, de l'intimité, de la complicité. Une sensibilité accrue. Un lien différent. Beaucoup de joie.

C'est beau. Vraiment beau.

Bien à vous, 

Carole

 

24/01/2018

Quand le temps se suspend et le silence se remplit...

26907127_1690244277689087_5065695803850372933_n.jpg

Parfois le temps se suspend. Le silence se remplit. Et il se passe des choses fortes, indescriptibles, entre un cheval et un humain. Les coeurs s'ajustent et se mettent à échanger dans une forme de communication sensible. 
Hier, j'ai été le témoin d'une séance comme celle-ci. Pleine de puissance. Magnifique. Magique.
Carole

20/01/2018

Je ne veux plus me "cramer", je veux me détendre, comme en vacances.

burn out,eponaquest,france,développement personnel,equicaoaching,carole thomas,le pouvoir des chevaux

J'ai le plaisir de publier ce nouveau témoignage d'Anne-Laure, sur le burn out et ses conséquences.
Merci Anne-Laure de partager votre expérience.
Carole
 
 
« Mes vacances dans la tête d’un cheval »
 
J’ai fait ma deuxième séance avec Carole et Caustico. J'avais demandé de travailler sur mes peurs.
Ce que j’ai appris :
  • A deux c’est plus facile ! On se soutient l’un l’autre et ça fait du bien. 
    Je réalise que je n’ose pas demander de l’aide dans ma vie.
  • À me respecter dans le seuil maximum d’une émotion négative. Parce que j’ai vu ce qu’il se passe quand on ne le fait pas, on se crame ! D’où le burn out...
  • À oser vivre cette émotion négative en sécurité, sans se cramer, s’y confronter au lieu de la fuir car en la fuyant on ne fait que la renforcer.
  • À m’autoriser à être moi même (en boudant en public si nécessaire).
  • À prendre soin de moi et m’accorder des moments qui me ressourcent...
Et je sais par expérience que la leçon va continuer pendant des semaines dans ma tête.

burn out,eponaquest,france,développement personnel,equicaoaching,carole thomas,le pouvoir des chevaux

Donc, j’avais demandé de travailler sur mes peurs ; vaste programme car mon burn out encore récent a fait que j’ai à peu près peur de tout, tout le temps.
Je suis en hyper vigilance et je souffre de douleurs musculaires liées à mon état de tension permanent. Et évidemment cela me crée également un état de fatigue.
 
Carole m’explique à nouveau comment fonctionnent les émotions, à quoi elles servent, ce qu’on peut (doit) en faire.
Elle respecte mon stress en prenant volontairement des exemples autres que la peur dans un premier temps.
Puis on en vient à la peur ! Et la nuance entre une peur extrinséque (j’ai peur de quelque chose qui représente un danger hypothétique ou réel) et une peur intrinsèque que nous appellerons « vulnérabilité » et qui vient du Soi.
Je fais le lien immédiatement avec mon ressenti, je souffre en effet d’une vulnérabilité. Faut dire que mon Ego et ma confiance en moi sont partis en vacances depuis bien 2 ans et qu'ils n’étaient déjà pas très performants avant mon burn out.
J’explique aussi à Carole que mon burn out avait éteint mes émotions et affaibli mon corps. Depuis environ deux mois, mon corps semble bien vouloir m’écouter à nouveau et mes émotions sont revenues mais très fort.
Et, parmi ce flots d’émotions fortes, il y a cette peur, terreur, qui je le sens bien me fait revivre un gros traumatisme que j’ai vécu il y a 20 ans...
A croire que mon cerveau pour se protéger avait mis un couvercle fermé hermétiquement pendant tout ce temps et que là il s’autorise (à mon insu) à laisser sortir le diablotin de sa boîte. Et il me fait peur ce diablotin !!!
 
Bon ! Et au milieu de tout ça qu’en pense Caustico ?
 
Carole me propose de travailler ma « vulnérabilité » avec Caustico... youpi ! Je m’imagine bien un cheval de 500 kgs me foncer dessus, voire m’écrabouiller juste sans faire exprès... parce qu’il ne me voit pas... (ah oui j’ai oublié de dire que je me sens parfois comme morte vivante).
Ouf ! Respirons un coup ! Carole et Caustico me respectent et sont bienveillants...
Alors les exercices en binôme, Caustico 500kgs à ma droite et moi 60 kgs à gauche, consistent à passer ensemble des obstacles successifs en s’entraidant, en respectant nos limites propres ainsi que celles de notre binôme.
En théorie ça va !
Je retrouve Caustico, je lui dis bonjour, il semble me reconnaître ou en tout cas il est d’un abord beaucoup plus facile que la première fois. Je le caresse, tâte ses muscles puissants (déformation professionnelle de Kiné) puis nous allons sur notre terrain d’entrainement pour muscler notre capacité à gérer le niveau de peur, de vulnérabilité.
L’idée étant que en dessous de 2/10 on ne travaille pas car c’est la zone de confort et au dessus de 7/10, ben on se crame et on ne se respecte pas.
 
Sur place après un petit essai de marche guidée côte à côte Caustico et moi, nous nous plaçons au point de départ des exercices... (ce petit instant où une part de soi dit : « mais qu’est ce que je fais là ! »).
Carole m’aide à me connecter à mon ressenti interne, je ferme les yeux, j’ai la gorge serrée et un peu mal au ventre, je perçois même un léger tremblement de tout mon corps. Elle me demande ce que je pourrais faire pour être mieux et spontanément je lui ai dis que je voulais "bouder" ! lol, alors elle a pris Caustico avec elle pour me laisser bouder un peu... très rapidement, enfin je crois, je dis que c’est ok pour moi, j’ai fini de bouder, on peut travailler.
Je reste concentrée sur chaque exercice, attentive à moi et à Caustico pour qui je sens que ce n’est pas facile non plus.
Parfois je nous arrête car je me sens mal, je respire un grand coup, je parle à Caustico pour lui expliquer, et quand c’est ok pour nous on repart...
Parfois c’est Caustico qui s’arrête tête un peu basse d’un air de dire NON ! Je fais 500kgs et je ne bougerai plus d’un centimètre Na ! Alors je respire profondément, j’explique à Caustico ce que nous devons faire, je lui demande ce qui ne va pas et nous trouvons le courage de continuer le parcours... l’expérience se prolonge, nous prenons confiance et ça commence à être agréable. Je sens vraiment les moments où il m’aide et j’espère que j’arrive à l’aider aussi. On dirait qu’on communique par télépathie, je sens son épaule contre la mienne, sa chaleur, sa bouche qui vient me toucher par instant d’un air de dire c’est bon on peut le faire !
Et nous terminons victorieusement nos exercices.
Ouf ! Un peu fatiguée mais tellement heureuse!
 
Merci Carole,
Merci Caustico, on est trop forts !!!"

burn out,eponaquest,france,développement personnel,equicaoaching,carole thomas,le pouvoir des chevaux

06/01/2018

2018...

26195295_1672476682799180_3174424753885115508_n.jpg
(Jolly Jumper et Lucky Luke. Par Morris)

Ce début d'année me donne envie de souhaiter à tous une année joyeuse et surprenante, une année qui permette de "retourner brouter" et de profiter de la vie selon la voie des chevaux.

Au plaisir de vous retrouver ou de vous rencontrer !
N'hésitez pas à me contacter.

A très bientôt, 
Carole

02/01/2018

La petite fille et la licorne... suite

26196322_1667867393260109_1875603389534227687_n.jpg

Ce matin, il y a une licorne et une petite fille qui se retrouvaient :-)

Carole

25/12/2017

Et si on recommençait ?

L’image contient peut-être : une personne ou plus, herbe, arbre, ciel, plein air et nature(Zèbres près du Lac Nakuru, Kenya, 2012)

Pendant les ateliers Le Pouvoir Des Chevaux, je parle souvent de l'extraordinaire capacité de perception des chevaux. Et je prends exemple sur la vie dans la savane.
Un cheval (ou un zèbre !) peut sentir un changement de pression sanguine à plus de trente mètres. Cela lui permet de savoir (par exemple) si la lionne qui passe au loin est vraiment tranquille ou si elle est aux aguets à la recherche de son déjeuner et qu'il doit s'éloigner pour se mettre en sécurité et pouvoir recommencer à brouter tranquillement. 
Pour cela, il utilise son corps comme récepteur, amplificateur et émetteur d'informations.

Nous pouvons faire pareil. Et cela peut être utile dans beaucoup de situations. Pour comprendre ce qui se passe. Pour décider de la manière d'agir. Et pour "retourner brouter" calmement.

J'ai eu la chance d'observer plusieurs fois le comportement des zèbres dans la nature. Et d'organiser des ateliers avec les chevaux dans l'incroyable ferme de Mama Daktari au Kenya. C'était il y a 5 ans déjà. Et si on recommençait ?

Belle journée de Noël à tous,
Carole

26/11/2017

Engagement sociétal... green

606x341_168099_biologie-marine-des-hippocampe.jpg
(Hippocampe dans l'étang de Thau, Mèze, Hérault)

Dans les ateliers Le Pouvoir des Chevaux, le respect, la conscience, le lien avec la nature, les liens, l'authenticité, la communication, sont des sujets souvent abordés. En parler, mais surtout l'incarner. Le mettre en oeuvre. Et aujourd'hui, je suis en colère de voir des personnes transmettre ces valeurs et ne pas les mettre en oeuvre. Ca m'agace.

"Incarner le changement qu'on a envie de voir dans le monde" (Gandhi) ou, tout simplement, agir en cohérence avec les valeurs qui nous animent.

En me rappelant de cela aujourd'hui, j'ai eu envie de partager les positions que j'ai choisies pour le Pouvoir des Chevaux depuis la création de l'activité, il y a 10 ans. Tout simplement par cohérence avec mes valeurs et parce qu'il est important pour moi de proposer une démarche de conscience globale, qui ne se limite pas au contenu des ateliers.

- l'activité est neutre en carbone. Les émissions de carbone qui n'ont pas pu être évitées sont compensées chaque année. Y compris les émissions dues aux trajets des participants pour venir au Pouvoir des Chevaux. 

- la quasi totalité de la nourriture (déjeuners, boissons, pauses) est issue de l'agriculture biologique, biodynamique chaque fois que possible, les produits frais sont de saison, les produits sont le plus possible locaux en privilégiant les petites structures/marques avec un engagement sociétal ou commerce équitable.
Les repas sont bio à tendance végétarienne (voire totalement végétariens) et sans produit laitier.
Bien entendu, les produits proposés pour les pauses sont bio, équilibrés, propices pour notre corps. Fruits frais, fruits secs, quelques biscuits secs. Tisanes, Thés.
J'ai choisi de distribuer de l'eau (en bouteille donc) pendant les ateliers, parce que "boire plus d'eau" est important... mais cette eau vient de sources locales (moins de 50km) ou d'un collecteur à l'engagement sociétal fort.

- la quasi totalité des fournitures, supports pédagogiques, etc, sont issus de ressources renouvelables, filières recyclées, de structures à taille humaine et engagées écologiquement. Les imprimés viennent d’une filière Imprim-vert. Le papier est reçyclé ou issu de forêts gérées durablement. Les bougies utilisées sont issues de filières végétales, ou dans certains cas, issues de cire d'abeille préparées artisanalement. 

- a vaisselle utilisée est lavable. Lorsque j’utilise de la vaisselle jetable, ce qui est rare, elle est issue de matière végétale et biodégradable. Les produits de nettoyage (produit vaisselle, produit ménager, etc) sont certifiés écologiques et le savon pour les mains est biologique.

Bon, allez, je l'avoue... il y a encore des sujets que je cherche à améliorer.

Contribuer à limiter l'impact de l'activité sur notre planète, contribuer à promouvoir des pratiques respectueuses de la nature et du vivant, faire découvrir d'autres manières de faire. C'est notre responsabilité. Sobrement. Voilà probablement une partie de ce qui anime mes choix. 

A très bientôt, 

Carole

mandala_site_18.jpg
Artiste Christine ROY.
Christine a eu la gentillesse de me confier plusieurs de ses mandalas chevaux.

 

 

22/11/2017

Lien père-fille

20171024_121256-001.jpg

Hier soir, j'ai entendu un papa m'appeler pour me dire (entre autre) qu'il sentait que le lien et la connexion avec sa fille étaient devenus plus profonds et plus subtils. 

Pour travailler sur les liens et les relations, les chevaux sont des magiciens !

Carole

 

 

17/11/2017

"Tu m'as vue et je te vois"

  20171102_152728-001.jpg
"J’ai voulu écrire à propos de mon expérience pour mieux m’imprégner de tout ce que j’ai vécu...
Et puis maintenant que c’est fait je me dis que je peux partager ça en vous remerciement.
Anne-Laure

Rencontre avec Carole et Caustico :

Ayant fait un burn out l’hiver dernier j’ai connu l’étrangeté de ne plus sentir mes émotions.
Puis elles se sont rallumées peu à peu mais restent à ce jour mal à propos ou disproportionnées; « tristesse » semble m’accompagner où que j’aille comme une compagne fidèle.

Au cœur de différents rendez vous médicaux et para-médicaux je me questionne sur ce que je peux faire pour aller vers le mieux, pour m’occuper de moi, me faire plaisir...
Et je pense au bonheur que j’éprouve quand je suis plus proche de la nature, quand je suis près des animaux. Il me vient alors l’envie de rencontrer un cheval ! (Je ne connais pourtant pas particulièrement cet animal).

J’ai entendu parler de Carole et de son travail avec les chevaux. 
J’attends ce jour avec impatience, je m’imagine le cheval, son regard... 
Et voilà c’est aujourd’hui!

J’arrive un peu stressée, sans doute la peur de l’inconnu. Mais Carole m’accueille rapidement et m’invite à m’installer avec elle près des chevaux et nous discutons...
J’ai tout le loisir d’observer les chevaux devant nous...
 
Carole me guide pour me reconnecter à mes émotions, mes sensations internes, me concentrer sur le moment présent...
Puis elle me parle des chevaux, de leur façon de communiquer avec leur corps, leurs oreilles, leur attitude.
Leur capacité à accueillir leurs émotions comme de simples informations et à les traiter en direct afin de trouver la réaction la plus appropriée.
Je me sens bien guidée dans une séance bien construite.

Je sens que le moment de la rencontre se rapproche, mon cœur s’emballe un peu.

Alors nous allons ensemble chercher Caustico dans son box. Je croise son regard, nous sommes comme timides l’un envers l’autre mais je vois une très belle relation entre Carole et lui. Puis nous marchons tous les 3 vers un enclos et elle laisse Caustico seul à l’intérieur le temps de me donner encore quelques consignes. Je dois rester connectée à mes sensations pendant l’expérience, je dois veiller à respecter mon confort émotionnel en ajustant les rapports de distance entre Caustico et moi allant ainsi explorer mon espace personnel et le sien.

Je suis prête, nous rentrons dans l’enclos...

Un peu mal à l’aise les premières secondes, je me demande un peu ce que je fais là, si je fais bien ou mal ? Puis je réalise que du coup je suis immobile, presque paralysée... Alors je me force à me mettre en mouvement, je me déplace sur le côté cherchant à être dans le champ de vision de Caustico. Il me jette des regards furtifs assez désinvoltes. J’admire la beauté de cet animal qui me fait penser à une licorne ; ses muscles, son souffle, toute la puissance qu’il dégage mais aussi je sens de la douceur, de la sagesse en lui... il écoute ... puis me regarde à nouveau droit dans les yeux comme s’il me voyait vraiment pour la première fois. (Je repense à Avatar quand les indigènes se saluent en disant « je te vois »; dans un véritable intérêt réciproque).

Là je ressens une émotion forte, les larmes surgissent dans mes yeux dans un mélange de tristesse et d’émerveillement. Caustico s’approche lentement de moi, toutes mes défenses tombent et avec bienveillance il approche sa tête de la mienne. Nos joues se frôlent, je le caresse et ressens un profond amour m’envahir, un apaisement, comme si rien de mal ne pouvait plus arriver. Puis Caustico repart...

Carole intervient pour échanger avec moi sur ce moment intense.

Et je continue cette danse avec Caustico, de plus en plus confiante, je vois qu’il me laisse approcher plus volontiers. J’ai envie de lui rendre cet amour, j’ai envie de le caresser, le remercier... je m’approche doucement pour ne pas le contraindre. Il accepte ma présence, mes caresses, je lui dis merci, je lui dis qu’il est beau je profite de cette proximité pour l’observer mieux...

Carole revient discuter de mon ressenti... c’est comme si quelque chose ne lâchait pas, comme si quelque chose voulait sortir de ma bouche (j’ai la gorge serrée à ce moment là). Caustico, qui nous écoute parler toutes les 2, se met à bailler entraînant mon propre baillement. Carole me fait remarquer que le baillement peut être une libération d'énergie. Et là, je réalise la pertinence de ce bâillement pour calmer la sensation d’oppression dans la gorge.
Je lui dis que je crois que je devrais apprendre à d’avantage exprimer mes émotions, dire les choses, et là, Caustico me regarde droit dans les yeux, presque nez contre museau, d’un air de dire « oui c’est ça que tu dois faire !!! ».
On s’en amuse...

Carole me demande à titre d’exercice de stopper Caustico à un mètre de moi comme elle m’avait expliqué par sécurité d’une part et pour faire respecter mon espace personnel. J’y arrive avec facilité à mon grand étonnement. Même si Caustico me fait rire de par son comportement joueur. Comme quoi ça ne devrait pas être si compliqué de me faire respecter ou d’oser dire non dans ma vie de tous les jours...

Je partage encore quelques instants privilégiés avec ce cheval qui m’a vue et que je vois... puis nous le ramenons dans son box, j’ai même la chance de le guider, moi qui ne m’imaginais vraiment pas capable de ça il y a encore quelques minutes. Et je ressens une certaine fierté accompagnée d’une grande joie et de bonne humeur.

J’ai un peu de mal à me séparer de Caustico, je le remercie encore puis Carole me raccompagne pour encore un peu discuter.
Certains déclics se produisent en moi, des situations que je comprends mieux... j’essaye de retenir ce que j’ai appris aujourd’hui mais je sais que l’essentiel est dans le vécu lui même et non dans ce que l’intellect veut en conclure.

Je repars plus légère et émerveillée par la bonté naturelle du cheval et la bienveillance de Carole.

Caustico accompagnera encore longtemps mes rêves et pensées comme la licorne protectrice. Et moi je me sens légère et empreinte de magie telle une elfe."

Merci Anne-Laure !
Carole

15/11/2017

Question de respect...

20171025_112411.jpg

"Je le respecte et je me respecte aussi. Parce que si je ne me respecte pas, il ne me respectera peut-être pas non plus."
Aurore, 7 ans.

07/11/2017

"Comme j'ai eu raison !"

P1110495-001.JPG

"Carole... grâce à vous deux je ne suis plus tout à fait la même ni tout à fait une autre... quel bonheur de retrouver son espace vital... c'est juste incroyable... et Caustico m'a fait comprendre que je suis aussi une personne respectueuse de l'autre... ça s'appelle vivre en conscience et avoir l'estime de soi... 
vous faites partie des plus beaux cadeaux que la vie m'a donnés... je vis tellement mieux depuis ce stage... comme je crois en vous deux... comme j'ai eu raison... comme je reviendrai... je vous embrasse très fort. Merci."

Merci beaucoup pour ce message qui me touche profondément ! (et je transmets à Caustico bien entendu).
Carole

25/10/2017

Quand je suis avec un cheval...

20171024_150449.jpg

Aurore, 7 ans.

20171024_184149.jpg"Quand je suis avec un cheval, ça me fait chaud dans le coeur...

... et quand j'ai chaud dans le coeur, ça me donne de la joie et ça me fait me sentir bien."

 

Alors, avec Aurore, nous avons passé un moment à profiter de la joie et à nous sentir bien.

Carole

 

16/10/2017

Respect et attention mutuelle

22339252_1589162251130624_1000946810798506658_o.jpg

Prêter attention l'un à l'autre. 
Respecter et se rendre respectable.
Respirer. Apprécier.
Etre mieux ensemble.

Très jolie séance.

Carole

18/09/2017

Communication sensible... quand tout part du coeur

eponaquest, medicine horse way, carol roush, le tao du cheval, linda kohanov, le pouvoir des chevaux, now, equicoaching, carole thomas

Développer sa capacité à utiliser ses émotions comme des informations, son corps comme amplificateur d'informations, savoir faire respecter ce qui est important pour soi et être sensible à ce qui est important pour les autres, apprendre à soutenir un espace sacré de possibilité, s'entraîner à augmenter son seuil de tolérance à la vulnérabilité, savoir se connecter aux désirs profonds de notre coeur.

Tout cela permet de développer des liens profonds, authentiques et harmonieux avec soi et avec les autres et d'aller vers des réalisations communes d'une incroyable subtilité.

Extrait du programme NOW "Eveillez-vous à votre vraie nature" 2017. Avec la complicité de la jument Esmeralda.

Au plaisir de vous faire découvrir et explorer cette approche avec les chevaux.

A très bientôt, 
Carole 

14/09/2017

Comme une évidence...

Extrait du programme NOW "Eveillez-vous à votre vraie nature" de la semaine dernière... Un des bénéfices de ce programme est de réactiver notre pouvoir de création.

20170907_141851.jpg"Le Mandala de la Nature

Comme une évidence...
Toutes ces qualités qui nous font aimer la paix, la simplicité et la sérénité.

Comme une évidence...
Le cycle de la vie qui force le lien originel, cette force primitive, à devenir plus joyeux et plus sage.

Comme une évidence...
Les couleurs de la vie, qui protègent notre âme d'enfant et nous donnent naturellement l'espoir d'attraper le rêve fertile.

Signé : La Roue du Coeur"

 

Merci Marion !

A très bientôt 
Carole